Preloader

C'est parti...

Comment bien démissionner ?

Nous le savons, il est souvent compliqué de prendre la décision de quitter une entreprise dans laquelle nous sommes restés quelques années ou moins… Nous pesons le pour et le contre et quand la grande décision est prise, parfois nous ne savons pas comment gérer le sujet.

Mais alors, comment bien effectuer son départ de l’entreprise ?




La grande démission

La pandémie du covid-19 a permis aux personnes en poste de réfléchir à leur situation professionnelle et de revoir leur plan de carrière. Aux Etats-Unis, cette tendance a eu lieu en 2021, les salariés ont pris conscience que les postes qu’ils occupaient ne leur convenaient pas (ou plus) et se sont donc lancés dans une reconversion professionnelle afin de s’épanouir dans d’autres secteurs.

On a constaté ce même phénomène en France, avec un nombre de démissions spectaculaire lors de l’année 2022. On comptabilise 520 000 démissions au 1er trimestre 2022 en France d’après le DARES !

Les salariés prennent de nouvelles initiatives et veulent voir d’autres horizons, le contexte économique et social actuel est favorable à leurs envies de changement. L’activité économique a pu reprendre son cours normal et des nouveaux emplois ont été créés entre 2019 et 2022.

Même si c’était déjà le cas dans certains secteurs, aujourd’hui les recruteurs éprouvent des difficultés à trouver des candidats répondant à leurs besoins, 86% estiment qu’il y a un nombre insuffisant de candidats sur le marché de l’emploi en 2022.




De nouvelles envies qui se dessinent

Le salaire n’est plus le critère primordial des candidats lors de leur recherche d’emploi. D’autres éléments sont venus se rajouter et ont même pris la première position pour sélectionner un poste.

L’employé cherche une entreprise avec qui il partagera des valeurs communes, par exemple, une politique RSE active ! Les candidats cherchent du sens dans leurs fonctions au sein des structures qu’ils rejoignent, et veulent se sentir utiles en participant à la culture d’entreprise.

Le télétravail lors de la pandémie a redéfini les critères décisifs des employés, comme l’équilibre entre vie privée et vie pro ou encore des conditions de travail flexibles ! Ils sont 58% à rechercher un poste avec une possibilité de télétravail.

Les employés souhaitent également occuper un poste avec un parcours de carrière clair et des plans de formation. 93% des candidats seront plus à même de choisir un poste avec des perspectives d’évolution.




Les motivations au changement

Il existe plusieurs raisons qui poussent les salariés à démissionner. D’après une étude réalisée par PageGroup en 2022, 67% des Français ont déjà quitté un emploi.

Pour la majorité d’entre eux, la raison était de pouvoir évoluer professionnellement dans une autre entreprise, puis viennent les raisons personnelles comment un déménagement, d’autres encore démissionnent pour obtenir une meilleure rémunération et enfin certains ne se reconnaissaient pas dans les valeurs de l’entreprise.

Même si plusieurs raisons vous poussent à démissionner, il faut garder en tête que cela représente une décision importante. Il faut alors se poser les bonnes questions pour être sûr de ne pas regretter son choix.

Tout d’abord, remémorez-vous les raisons qui vous poussent à démissionner, sont-elles réfléchies ? Il est capital de ne pas prendre ce genre de décisions sur un coup de tête ou la colère.

Gardez de vue les choses que vous serez amené à perdre en démissionnant, avez-vous pris le temps de peser le positif de l’entreprise et de lister ce qui ne vous convient plus ?

Avez-vous tenté de partager à votre Direction vos nouvelles attentes ou ambitions ? Peut-être qu’en connaissant vos motivations, vous pourriez être agréablement surpris ! Si ce n’est pas le cas, effectivement, cela confortera votre décision de départ.




Comment bien démissionner ?

Il existe plusieurs formes de rupture du contrat de travail, la plus répandue étant la démission (50%).

Même si vous quittez l’entreprise, il ne faut pas négliger votre sortie pour laisser une bonne image de vous.

Tout d’abord, il est nécessaire d’informer votre supérieur direct en premier lieu et immédiatement afin de ne pas lui réserver de mauvaise surprise. Faites-lui part de votre décision et de ce qui vous a motivé en étant honnête sur ces raisons. N’oubliez pas que vous serez peut-être amené à vous recroiser dans le futur, soyez donc cordial et faites preuve de modération pour ne pas paraitre trop virulent.

Il se peut que votre supérieur vous fasse une contre-proposition, tenez vous donc prêt à y réfléchir. Si malgré cela vous souhaitez tout de même démissionner il faudra vous mettre d’accord sur les formalités de votre départ (durée de votre préavis, préparation de la passation…).




Les projets post-démission

La moitié de ceux qui souhaitent démissionner ont pour projet une mobilité professionnelle. Parmi eux, 23% ont déjà retrouvé un emploi, 21% souhaite suivre une formation pour changer d’activité et 17% veulent prendre du temps pour réfléchir à la suite de leur parcours pro.

Avant d’annoncer votre départ, préparer votre plan d’actions futures en faisant le point sur vos compétences, en clarifiant vos attentes concernant votre prochain poste et en identifiant vos motivations.

Vous pouvez effectuer une VAE pour faire valoir vos compétences et votre expérience dans le poste que vous avez occupé, pour en savoir plus : ici.

Vous pouvez occuper un poste similaire à celui que vous avez quitté mais également effectuer une reconversion professionnelle. Si votre souhait est de changer de métier, il est primordial de bien vous renseigner concernant celui-ci et de savoir quelles sont les formations ou certifications nécessaires.

Vous pouvez effectuer une transition vers des métiers où les profils sont pénuriques tels que ceux dans le domaine de l’informatique, cliquez pour avoir plus d’infos.

A la suite de votre démission, vous avez la possibilité d’être accompagné par plusieurs organisations et réseaux comme :

  • Pôle Emploi
  • APEC
  • Oudinot
  • Force Femmes
  • Diversidays
  • DFCG

N’excluez pas ces possibilités pour pouvoir bénéficier d’un accompagnement optimal lors de votre recherche d’emploi.


Si l’envie vous vient, vous pouvez retourner chez votre ancien employeur, cela ne peut être que bénéfique pour les 2 parties. Vous reviendrez avec de l’expérience et un bagage supplémentaire, qu’il vous sera certainement possible de valoriser. 43% des Français pourraient retourner travailler chez l’un de leurs anciens employeurs d’après l’enquête réalisée par PageGroup en 2022.




Conclusion

Démissionner n’est pas une action à prendre à la légère, il faut être sûr de ces choix pour ne pas prendre le risque de les regretter plus tard. Avant de vous lancer mettez un plan d’actions en place pour verbaliser vos envies et objectifs. Et surtout, gardez en tête qu’il est important de maintenir une relation respectueuse avec votre employeur jusqu’au bout !

Uploading